Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp

Dimanche 25/07

Fondée en 2006 par le contrebassiste Vincent Bertholet (créateur du label Bongo Joe), l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp (titre malicieux en hommage croisé aux groupes traditionnels africains -Orchestre Tout Puissant Konono n°1, Orchestre Tout Puissant Polyrytmo etc…) épouse les formes de ses musiciens tout en les poussant dans leur retranchement. En ressort un son puissant, expérimental, instable et terriblement vivant. Ces traits de caractéristiques se retrouvent sur We're OK. But We're Lost Anyway, cinquième opus du groupe.

Extirpés de leur biotope respectif, ces 12 protagonistes développent une musicalité répétitive qui, déployée par vagues successives, crée un sentiment de transes. Mêlant free jazz, post punk, high life, brass band, mixtures symphoniques et kraut rock, leur son unique dépasse les limites de genre. Transcendantale, presque rituelle, la musique se voit couplée à des textes puissants, déclamés en rage contre un monde qui part en lambeaux. Hypnotique et post-syncrétique, l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp, loin du manifeste de Tzara, se retrouve quelque part entre les psaumes phonétiques d’Hugo Ball, une procession soufie qui vire en rixe et un rite vaudou, mais toujours avec une précision propre à la monomanie d'un asperger.