Un concert phare... et nos oreilles éblouies

30/07/2016

C'est désormais une tradition au Cosmojazz, au Tour - Charamillon c'est le jour des pianistes ! Les premiers programmés étaient Malcom Braff et Tigran Hamasyan, mais en 2012 la météo n'avait pas permis le transport par hélico du piano. Ensuite il y a eu Bojan Z, Shaï Maestro, Iro Rantala, Dan Tepfer, Yaron Herman... 

Aujourd'hui c'est au tour de Florian Favre de jouer ce piano "tombé" du ciel. Il ne nous faudra que quelques notes pour être happé - puis sans cesse transporté par sa musique car aucune de ses compositions ne se ressemblent. Bien sûr on retrouve chez celles-ci une grande mobilité harmonique et rythmique mais elle sont différentes au niveau des thèmes, de leurs enchaînements, de leurs intentions.

Ces compositions impressionnantes - comme « Million miles away » et son écriture d’un subtil dialogue entre piano et contrebasse, et le surprenant « Satellite » - sont servies par trois musiciens qui le sont tout autant ! Souples, amples, ils ne jouent jamais avec ostentation, toujours au service de la musique, ce qui rend leur jeu vraiment éclatant. 

Un concert phare... et nos oreilles éblouies, le jazz habitait toute la montagne.


Plus d'actus