Les sculpteurs de sons du Brévent

29/07/2016

C'est avec piolets et pelles que le staff technique a installé la scène du concert ce matin: il y a de la neige au Brévent ! Un petit terre plein est ainsi construit, y sont posés des tapis et puis montée la batterie. L'altitude n'est pas forcément clémente pour les instruments - les peaux des percussions se détendent - ni pour les musiciens: c'est un défi pour le souffle d'être autant sollicité à 2500 mètres !
 
Sylvain Rifflet et ses musiciens n'ont pas peur des défis: ils seraient plutôt du genre à être des alpinistes qui ouvrent de nouvelles voies !
Les rôles dans leur quartet sont mêlés: c'est presque Joce Miennel à la flûte qui a le rôle percussif - avec ses jeux de souffles dans l'instrument, ses bruitages de clés, alors que Benjamin Flament aux percussions qui joue d'un clavier fabriqué avec diverses cloches, aurait un rôle presque plus mélodique. Rôles partagés plutôt qu' inversés, la place du rythme est primordiale, le chant découle presque toujours d'une séquence rythmique.
On a cette impression de minimalisme et en même temps on a parfois l'impression qu'ils sont beaucoup plus que 4 tant l'écriture est habile, les voix foisonnantes
 
Une grande oeuvre assurément ! Ces 4 hommes sculptent les sons.

Plus d'actus